Follow Us @fofie_lit

19 mars 2018

La Solitude du gilet jaune - Zoé Brisby


Je tiens à remercier l'auteure, Zoé Brisby, pour l'envoi de son roman "Le Solitude du gilet jaune" !

La Quatrième de Couverture :
"C'est le grand jour! Ce matin, une employée modèle de la firme Poplait, une trentenaire qui ne vit et ne respire que pour le géant du yaourt, doit présenter un dossier capital au grand patron. Manque de chance, un pneu de sa voiture crève. Bloquée au bord de la route, alors que le dépanneur tarde, les rencontres improbables s'enchaînent. Un clochard philosophe, une mamie fan de vodka, un neurochirurgien croisent son chemin pour le meilleur... et pour le pire! Pendant que son ami Marc fait tout pour empêcher sa patronne hystérique de la renvoyer, la jeune femme réalise que dans son obsession à réussir sa vie professionnelle, elle a peut-être laissé le bonheur filer entre ses doigts. Une panne et un gilet jaune peuvent vraiment vous faire réfléchir..."

Zoé Brisby a une écriture teintée d'humour, de dérision, de positivisme. C'est fluide, animé, bien rythmé, etc. J'ai beaucoup aimé ce roman contemporain, très "feel good", j'ai ri plus d'une fois.
N'y aurait-il pas une petite influence Kinsella par hasard ? Je suis fan de cette dernière et j'ai bien cru lire un de ses romans. Attention, ce n'est pas une critique, bien au contraire !!! Du "Kinsella à la française", c'est top ! 😎

L'héroïne est un brin délurée, infatigable, dynamique : il lui arrive toujours quelque chose... C'est un mélange entre "vous et moi" et Becky Bloomwood (de la saga "accro du shopping" de S. Kinsella) ! Alors quand elle tombe en panne sur l'autoroute, forcément, toute une histoire en découle ! 


En bref, si vous cherchez un roman drôle, avec un chouette happy end, dynamique, avec une héroïne qui vous fait rire autant qu'elle vous attendrit : lisez "La Solitude du gilet jaune" ! 
Promis, vous ne serez pas déçu ! 



Auteure : Zoé Brisby
Maison d'Editions : City Editions
Date de parution :  2017
Pages : 267  
L'avez-vous lu ? Si oui, vous en avez pensé quoi, vous ?




2 commentaires: