Follow Us @lapetitebourguignonne

12 juil. 2021

Elma Hilde - Seven : le jeu de tous les péchés

12.7.21 2 Commentaire

 

Je ne lis plus de dark romance. Ça ne m'attire plus, ça me gêne même car la limite du malsain est bien souvent franchie. Quand on m'a offert "Seven : le jeu de tous les péchés" de Elma Hilde... Euh, clairement :  je l'ai catégorisé ainsi du fait de sa couverture et de son résumé : 

Seven : un jeu érotique autour des sept péchés capitaux. Envie d'une romance sensuelle ? Besoin d'une bonne dose de Girl Power ? Ce livre est fait pour vous ! ***J’aurais beaucoup à vous dire à propos de Théodore Allen.—Tu pourrais commencer par dire que tu baves devant lui depuis que tu l’as rencontré, me fait remarquer Betty. — Chut, vilaine ! Pour vous donner un aperçu du problème, Théodore vient du grec theos qui signifie Dieu. Et personne ne pourrait porter ce prénom plus justement que Théo. S’il est mon crush d’ado, il est aussi ma plus grosse désillusion. Cinq ans plus tard, je reviens à Seattle plus mature, plus assurée et bien décidée à lui faire avaler sa cravate ! ***Ava Bailey, cette nana va me faire perdre la tête comme jamais une femme n'en a été capable avant elle. Jolie blonde à la répartie cinglante et au tempérament de feu dessinée dans un corps de déesse, elle est mon impossible ! Si seulement, elle pouvait croire en elle… D’où lui vient ce manque de confiance et qui est cette diablesse répondant au nom d’Ugly Betty ? Ce duo infernal n’en a pas fini avec moi et je commence à avoir peur de ce dont elles sont capables pour me rendre fou. Ai-je encore une chance d’en sortir indemne ?Absolument aucune ! vous diront-elles.

Mais non ! Du tout ! 

 

La romance est sulfureuse par moment, mais jamais outrageuse ! 

 

Je ne connais pas du tout l'autrice, je la pensais même américaine (à la lecture de son nom) mais non, c'est une Frenchie ! Une frenchie auto-éditée...

Je ne lis que très peu d'auto-édition car bien souvent l'orthographe n'a pas été vérifiée, la syntaxe laisse a désirer et l'intrigue en elle-même peu partir facilement dans tout les sens... 

Mais ici, dans "Seven : le jeu de tous les péchés" ce n'est pas "trop" le cas, du moins dans la première partie. Car après, l'intrigue s’essouffle, des mots manquent et les redits font leurs apparitions. Et puis arrive une fin, à nouveau, mieux travaillée ! 

 

Les montagnes russes au niveau de la forme... et du fond !


L'intrigue romantique est pas mal, elle captive le lecteur et le scotche à ce drôle de duo que forme Théo et Ava.

Ava est un personnage doux, cabochard, joli et téméraire ! Mais il nage dans le fric est, c'est pour moi, le gros point négatif de ce personnage... Le "trop d’opulence" ont fait perdre le côté réaliste du roman, qui me plaisait beaucoup.

Théo m'a bien plu : beaucoup de charisme, des fêlures, de la jugeote et un physique ! 


Bref, j'ai beaucoup aimé ma lecture. Un pavé de 702 pages lu en un rien de temps.

 

5 juil. 2021

David Ruiz martin - Seule la haine

5.7.21 0 Commentaire

Couverture Seule la haine

  

Comme toujours, je tiens à remercier les éditions Taurnada pour ce service presse ! 

 

C'est le premier roman de David Ruiz Martin que je lis et j'ai beaucoup aimé ce thriller psychologique ! 

Je vous mets le résumé, pour vous appâter:

Persuadé que Larry Barney, psychanalyste spécialisé dans les troubles de l'adolescence, est responsable du suicide de son frère, Elliot, quinze ans, se présente armé dans son cabinet.
Séquestré, Larry n'a d'autre choix que de laisser le jeune homme lui relater les derniers mois. Mais très vite, c'est l'escalade de l'horreur: Larry est jeté dans un monde qui le dépasse, aux frontières de l'abject et de l'inhumanité.
Au fil du récit, tandis que les détails se succèdent, une seule idée l'obsède: celle de s'en sortir, à tout prix...

 

Larry Barney est sur le point de terminer sa journée de travail quand son dernier patient, Elliot -un ado qui a besoin de vider son sac et qui va même faire un peu plus- décide de faire durer la séance...

Arf, 20minutes que je tourne mon avis dans tous les sens, 

de peur de vous divulgâcher l'histoire... rrrr

Car "Seule la haine" est un roman qui doit être découvert au fur et à mesure, le moindre spoiler pourrait lui être fatal ! 

Tout va crescendo dans ce roman et c'est, selon moi, son gros point fort... Au début, on en sait pas plus que Larry sur les volontés d'Elliot. 

Rien n'est explicite : pourquoi est-il là, que veut-il à Larry, etc !?

Et puis, de pages en pages, on entre dans l'intrique, on s’imprègne de l'histoire narrée par Elliot : on s'imagine des choses, on désigne un méchant, on en désigne un autre, on se trompe et on recommence. 

Et ce, jusqu'à la toute fin où l'on reste scotché !

 

 

"Seule la haine" n'est pas un roman à mettre dans les mains de tout le monde.

Ce n'est pas un "petit thriller pour commencer le genre". 

Non, non, là, on est dans le thriller pur et dure, on a les deux pieds dedans, jusqu'au cou. 

Et la partie psychologique est démente tellement elle est maîtrisée ! Je suis d'ailleurs allée faire ma fouine, avec mon ami Google, pour voir si David Ruiz Martin n'était pas lui-même psy. C'est pour vous dire !  (Euh si mes sources sont bonnes... Non, il ne l'est pas ! ☻)


Bref, quoi vous dire d'autre ! 

Si vous êtes fans du genre : foncez !!!

Si vous découvrez le genre : attendez un peu, mais ne l'oubliez pas !!!

  

Comme vous le savez, mon rythme de lecture n'est plus ce qu'il était, au temps jadis... Et "abandon facile" est devenu mon deuxième prénom. Alors quand je lis de tels romans, qui me tiennent en haleine, qui me font passer un après-midi dans mon canapé sans penser à aller boire un thé, qui me retournent la tête même après les avoir terminés : ça fait un bien fou !!! 

 

 

  

23 juin 2021

Isabelle Morot-Sir - Davaï

23.6.21 2 Commentaire

 


 

 Isabelle Morot-Sir a la plume qui la démange à longueur de temps et du coup : tadaaaaa ! Aujourd'hui sort son dernier roman "Davaï" ! 

 

J'ai eu l'honneur de pouvoir lire "Davaï", il y a déjà un mois et je n'en garde que de bons souvenirs !

Tout d'abord parlons de l'autrice et de sa plume ! Si le style d'Isabelle Morot-Sir évolue avec le temps et au fil de ses romans (et en bien, hein... Entendons-nous bien sur ce point ! ☺), il y a des éléments qui sont toujours là : un animal se cache toujours au détour de l'intrigue, le personnage principal a des failles mais est riche de ses forces, la romance va crescendo et entraine le lecteur jusqu'à la dernière page. 

 

Et que dire des personnages : Swann et Sergueï ♥ 

Tout - ou presque - les oppose et pourtant au détour du GR20, ils vont se découvrir. Sans divulgacher quoi que cela... Je me doutais un peu de certains aspects du perso de Sergueï (je commence à bien connaître l'autrice, hééé ça aide d'avoir quasi lu tout ses romans ! ^^ ), mais Swann a su me surprendre ! J'aime les personnages, comme elle, qui n'en mouftent pas une et qui pourraient, pourtant ! 

L'intrigue de cette romance n'est pas coutumière ! Elle se passe en Corse et dans un milieu qui ne rime pas forcément avec le genre de "Davaï", à savoir une belle romance ; surtout lorsque le passé de Sergueï vient bouleverser la joyeuse routine de Swann... Mais l'amour a ses raisons ! Et Swann et Sergueï font dorénavant parti des couples fictifs qui m'ont le plus touché !


Allez tou(te)s lire "Davaï", davaï !

23 mai 2021

Robin Hobb - Les 13 tomes de "L'Assassin Royal"

23.5.21 6 Commentaire

 

J'ai commencé ma lecture audio de la saga "L'Assassin Royal" de Robin Hobb en février 2020. Un an après et 13 tomes plus tard : je terminais mon écoute de cette magnifique saga, le cœur serré, les larmes qui coulaient abondement !

 

Je ne comprends pas que cette saga fantaisiste ne soit pas plus mise en avant, 

ni qu'elle n'ait pas encore eu droit à sa série TV ! 

Mais comment est-ce possible !??

 

Couverture L'Assassin royal, tome 01 : L'Apprenti assassin Editions Audible studios 2016Couverture L'Assassin royal, tome 02 : L'Assassin du roiCouverture L'Assassin royal, tome 03 : La Nef du crépuscule Editions Audible studios 2016Couverture L'Assassin royal, tome 04 : Le Poison de la vengeance Editions Audible studios 2017Couverture L'Assassin royal, tome 05 : La Voie magique Editions Audible studios 2017

 

"L'Assassin Royal", c'est donc 13 tomes qui retracent la vie de Fitz. 

Fitz, un petit garçon abandonné par sa famille maternelle à sa famille paternelle et qui va devoir se frayer un chemin au travers des intrigues royales. La vie de Fitz n'est pas un long fleuve tranquille et il va vivre mille et une péripéties qui vont le forger et le détruire à la fois. Fitz est un personnage torturé qui ne peut que vous toucher ! Son histoire ressemble, par quelques aspects et pour vous donner une idée, à celle de Jon Snow de GOT. Mais "Game of Thrones", à côté de "L'Assassin Royal", c'est de la pacotille, de la gnognotte, un pet de lapin eeeeet pourtant, vous savez à quel point j'ai adoré la saga GOT ! Alors, hein, c'est vous vous devez de lire "L'Assassin Royal" ! Compris ? (<- oui, c'est un ordre, mais c’est pour votre bien ! ☻)


"L'Assassin Royal", c'est 7 jours, 9 heures et 26 minutes d'écoutes passionnantes et envoutantes. J'ai pleuré comme jamais... (mais je n'avais pas encore écouté le spin-off -qui n'en est pas un- ah ah !) Je me suis accrochée aux personnages : je les ai imaginés, j'en ai rêvé, je parlais d'eux comme s'il s'agissait de gens croisés "tiens Fitz à fait ça, t'imagine Guigui !" ou "Oeil de Nuit, c'est vraiment le meilleur, Ima (mon chien) tu devrais un peu plus lui ressembler, au lieu de fouiller les poubelles !" ☺

 

 Couverture L'Assassin royal, tome 06 : La Reine solitaire Editions Audible studios 2017Couverture L'Assassin royal, tome 07 : Le Prophète blanc Editions Audible studios 2017Couverture L'Assassin royal, tome 08 : La Secte maudite Editions Audible studios 2017

 

Bon, rien que de penser à eux : j'ai les larmes qui montent ! Mon hypersensibilité me tuera de déshydratation à force de me faire pleurer ! lol ! 

"L'Assassin Royal", c'est vraiment THE saga !

Je pense que je pourrai en parler des heures ! Aaaah si j'avais lu la saga lors de sa sortie au début des années 2000, j'aurai cartonné au bac de philo, avec toutes les citations (que je connais par cœur), à caler de-ci de-là, sur la façon de voir la vie ! 

"Ne fais jamais ce que tu ne peux défaire 

avant d’avoir réfléchi à ce que tu ne pourras plus faire 

une fois que tu l’auras fait.

 

Couverture L'Assassin royal, tome 09 : Les Secrets de Castelcerf Editions Audible studios 2017Couverture L'Assassin royal, tome 10 : Serments et Deuils Editions Audible studios 2017Couverture L'Assassin royal, tome 11 : Le Dragon des glaces Editions Audible studios 2017Couverture L'Assassin royal, tome 12 : L'Homme noir Editions Audible studios 2017Couverture L'Assassin royal, tome 13 : Adieux et Retrouvailles Editions Audible studios 2017

 

Bref, bien que j'ai ralenti mon rythme d'écoute, il a bien fallu à un moment que j'écoute les dernières minutes... Pfffiou ! 

La séparation fût si compliquée pour mon coeur d'artichaut que j'ai direct enchaîné avec la suite "Le Fou et l'Assassin".


Dites moi que vous n'êtes pas passé à côté de cette pépite !

20 mai 2021

Noël BOUDOU - ...Et pour le pire

20.5.21 2 Commentaire

Et pour le pire 

Comme toujours, je tiens à remercier les éditions Taurnada pour ce service presse.

 

Je vous mets de suite le résumé, vous m'en direz des nouvelles après !

Bénédicte et Vincent auraient pu vieillir paisiblement ensemble. Malheureusement, le destin en a décidé autrement, il y a vingt ans…
Vingt ans. Vingt ans à attendre… à attendre que les assassins de sa femme sortent de prison.
Depuis vingt ans, Vincent Dolt n'a qu'une seule idée en tête : venger sa douce Bénédicte…
Depuis vingt ans, seule la haine le maintient en vie.
Mais une vengeance n'est jamais simple, surtout à 86 ans.
Il a vécu le meilleur, il se prépare au pire…

Alors, on est d'accord  ! Eh oh, il y a quelqu'un devant cet écran ? Ah bah ! Je m'en doutais ! Vous êtes tous (oui, je vous imagine beaucoup devant mon ptit blog, ça me réchauffe le cœur !) parti à la librairie la plus proche pour vous l'acheter. Je patiente, j'attends que vous reveniez !

....

....

Aaaah, vous revoilà ! Je disais donc :

Quel résumé !

 J'étais certaine que ce roman allait me plaire : ça n'a pas loupé ! 


"...Et pour le pire" est un thriller particulier car on y retrouve beaucoup de comédie ! Oui, je vous le promets : ce thriller ne fait pas peur et en plus, il fait rire. Bon d'accord, il y a des scènes un peu gore, la pauvre Bénédicte a bien souffert et c'est ça qui maintient Vincent : son besoin de vengeance.


C'est le premier roman de Noël Boudou que je lis ! 

J'ai beaucoup apprécié sa façon d'écrire et le fait que, dans un roman dont la noirceur est palpable, la fraicheur de la vie ait toute sa place. 


Les personnages ne sont pas ceux que l'on croise habituellement au détour d'une intrigue ! Là, il y a Vincent et ses 86 ans, France avec son mari et ses enfants, le neveu neuneu, etc. C'est une joyeuse tribu a qui il n'arrive (quasi) que des malheurs.

Le langage des personnages, enfin surtout celui de Vincent, est cru. Parfois choquant (cf ma note à la toute fin). Mais le sarcasme du vieux Vincent est aussi appréciable que son humour ! C'est sur ça que repose le roman !

Le rythme de l'intrigue est tel que je l'ai quasi lu d'une traite, ça va crescendo, à chaque chapitre son cliffhanger ! 


Dans "...Et pour le pire", il y a quelques petites coïncidences/facilités qui m'ont fait tiquer, mais c'est du style "ah oui ?! Bon, bah ok !", rien de bien méchant, donc... 

 

En quelques mots, j'ai beaucoup aimé ma lecture de "...Et pour le pire" ! 

C'est un chouette thriller !


Je tiens à mettre en garde sur un point cependant : au début du roman, le personnage principal, Vincent, a une attitude un peu révoltante à l'encontre d'un autre personnage. Mais accrochez-vous, ça ne durera pas longtemps. Le roman vaut le coup !